Thème de la Conférence

«Gouvernance sociétale et management public innovant:
Quels enjeux au sein de la zone Euro MENA?»

Si en période de crise, il peut sembler naturel d’affirmer qu’une réduction des coûts est une solution adéquate, force est pourtant de constater que les enjeux escomptés ne sont pas tenus ou mettent en péril des espaces de bien commun et interrogent notre société.

Dans un premier axe, cet appel à communication questionne l’aspect financier de nos politiques publiques. Il s’agit de réfléchir non pas uniquement aux outils de gestion, mais surtout aux pratiques innovantes qui s’interrogent sur les choix, refusant les cassures brutales ou les solutions dichotomiques. Plusieurs thèmes sont ainsi proposés, et permettent, nous l’espérons, d’intéresser les praticiens et les chercheurs en les amenant à s’interroger sur des pratiques de finances publiques plus durables.

Dans un second axe, nous souhaitons réfléchir aux nouveaux modes de gestion des services publics aujourd’hui expérimentés et impliquant les différents acteurs. Nous évoquons bien sur les PPP, mais aussi des modes innovants de production des services publics où l’acteur usager citoyen serait impliqué de façon plus active. Nous interrogeons là les concepts de co-production, de collaboration et donc de dialogue, où les groupes sociaux ont un rôle à jouer dans le cadre de ces rencontres euro-méditerranéennes.

Enfin, au moment où nos sociétés marquent très clairement le pas dans leur développement économique et où elles sont confrontées à des mouvements sociaux que l’on peut comprendre au regard d’un emploi de plus en plus difficilement accessible, il convient de s’interroger sur les nouveaux modes de soutien à l’économie, de diminution des discriminations ou sur le rôle de l’économie sociale et solidaire. Notre troisième axe appelle donc à des communications réfléchissant aux innovations sociales et aux rôles du secteur public et de la société civile.

Cet appel à communication, dans le cadre des Dialogues Euro-méditerranéens a donc pour ambition de rassembler praticiens et chercheurs de tous les pays de la zone euro-méditerranéenne et du Moyen-Orient, mais aussi d’autres pays qui développeraient une observation sur cet espace, ou ont à faire prévaloir des expériences pour partie transposables.